voyager seule-brighton

Voyager seule: ce que j’ai appris

Je suis le genre de personne qui a toujours des fourmis dans les jambes. J'ai toujours besoin de partir à l'aventure pour découvrir un nouvel endroit. C'est par le voyage que je me développe le plus et que je vis de réelles sensations fortes.

Pour la première fois de ma vie, j’ai voyagé seule. Je suis partie 2 semaines en Angleterre avec seulement un backpack et moi-même. Après quelques jours à Londres avec ma meilleure partner de voyage ever (a.k.a. ma cousine Andréanne), j’ai pris un vol interne vers Édimbourg. C’est seulement après avoir déposé mes choses dans l’auberge que j’ai réalisé le défi qui m’attendait. Voyager seule. Ce n’est pas facile, je ne mentirais pas, mais c’est si gratifiant et enrichissant.

Londres
Crédit photo : Laurence Tanguay

Voyager seule, voici ce que j’en ai appris :

D’abord, il faut savoir se faire confiance. Voyager seule est un gros test de confiance en soi parce que tu ne peux pas te fier à personne. Si tu te perds, tu te démerdes. Si tu veux des amis, tu dois faire les premiers pas et aller parler aux gens. Ça implique aussi des fois d’aller manger au restaurant toute seule ou encore de sortir avec une bande d’inconnus des 4 coins de la planète. Il faut croire en soi-même.

Voyager seule
Crédit photo : Laurence Tanguay

Ensuite, voyager seule pour la première fois m’a appris que je suis capable. Ce n’est pas facile se retrouver toute seule dans un pays totalement inconnu. C’est probablement un des plus gros défis qu’on peut vivre dans une vie, alors de voir qu’on est capable de passer par-dessus est très gratifiant. Ça prouve qu’on peut réussir beaucoup plus de choses qu’on pense. Maintenant que je sais ça, j’ai l’impression de ne plus avoir à attendre après personne pour voyager ou faire quoi que ce soit d’autre.

Voyager seule
Crédit photo : Laurence Tanguay

Aussi, partir toute seule permet de retrouver ce qu’on veut vraiment. Qu’on le veuille ou non, être loin de ses amis, de sa famille, de son chez-soi et de toutes les distractions qui viennent avec permet de prendre du recul. C’est un peu comme s’observer à la troisième personne. On voit nos bons points et nos moins bons, on se rappelle nos rêves et nos buts. Ça permet de faire un ménage dans ce que l’on veut et dans ce que les autres attendent de toi.

Voyager seule
Crédit photo : Laurence Tanguay

Finalement, voyager seule permet de se redécouvrir. Quand on voyage avec quelqu’un d’autre, on le voit sous toutes ses coutures. Ça fait à peu près la même chose avec soi-même. On se surprend, on se fait rire et on se fait pleurer. Le fait d’être seul permet d’entrer en introspection et de réapprendre à se connaitre. Ça permet aussi d’apprendre à apprécier sa propre compagnie, chose qu’on ne fait plus vraiment de nos jours.

Voyager seule
Crédit photo : Laurence Tanguay

Bref, voyager seule, c’est vraiment thérapeutique, ou du moins, ça l’a été pour moi. Maintenant que je sais c’est quoi, ça m’a juste donné plus le goût de partir à l’aventure. Les moments que j’ai vécu dans ce voyage m’appartiennent totalement et c’est quelque chose de tellement riche dans plusieurs sens. Je crois que tout le monde devrait l’essayer au moins une fois dans sa vie.

 


Laurence Emma Tanguay

Laurence est une jeune Beauceronne pur sang qui a emménagé dans la grande métropole de Montréal à ses 19 ans. Après des hauts et des bas, elle s’est vraiment adaptée à sa vie de jeune étudiante pauvre en communication à l’UQÀM. Pour la décrire, on peut dire qu’elle…

En savoir plus