désastres capillaires - comment les éviter

Guide pour éviter les désastres capillaires en plein confinement

En ces jours un peu plus moches, on a tendance à se demander pourquoi notre coiffeuse ne se retrouve pas dans la liste des métiers essentiels.

Blague à part, l’envie de changer de tête peut être très présente. J’ai préparé pour vous le guide parfait pour éviter les désastres capillaires de tout genre.

Certaines diront que c’est facile pour moi étant donné que je suis moi-même coiffeuse, mais sachez que vous pouvez toutes limiter les dégâts sur votre chevelure avec ces quelques conseils.

Coloration

Crédit photo Marisoleil Gagné

Puisque l’on ne sait absolument pas la date de notre retour au travail, il serait facile de se procurer une coloration en pharmacie pour revenir à notre couleur naturelle et ainsi, espacer les visites chez notre confidente préférée. Ce n’est pas une mauvaise façon de penser en soi, mais il faut comprendre que le métier de coloriste se base sur plusieurs années d’expérience et de formation. La gentille dame du rayon cosmétique possède, quant à elle, un cours de quelques heures sur les bases du cercle chromatique. Sans vouloir dénigrer personne, je conseille fortement de se fier à une professionnelle lorsque l’on choisit sa nouvelle teinte puisque c’est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. Plusieurs compagnies offrent un service de consultation en ligne (via Facetime ou autre) pour se rapprocher le plus possible de la couleur désirée. Un must pour éviter de pleurer en boule en regardant sa tignasse. Plusieurs coiffeuses ne vous donneront pas la recette et on peut comprendre, mais ces services vous aideront à trouver une teinte semblable. Encore là, rien ne remplacera une consultation en personne, mais en attendant, il peut s’agir d’une bonne alternative. En voici un: Parikart. Vous n’avez qu’à prendre rendez-vous selon la plage horaire mise en ligne. Voilà !

Produits

éviter désastres capillaires - Produits Kérastase
Crédit photo Marisoleil Gagné

Je ne le répéterai jamais assez: dès que l’on utilise un produit chimique sur nos cheveux (coloration, décolorant, lissage brésilien, botox capillaire chimique, etc.) ON DOIT absolument utiliser de bons produits. Il faut vraiment éviter ceux qui se vendent dans les grandes surfaces. Ils sont bourrés de cire et d’autres substances hautement néfastes. Pour ne pas se sortir de cette quarantaine avec de la paille sur la tête, je vous invite à acheter encore une fois avec Parikart, l’Entrepôt de la coiffure ou Coiffure à rabais. Chacune de ces plateformes vous offrent la possibilité de choisir des produits efficaces et surtout, adaptés. Souvent, je remarque que mes clientes ne connaissent pas leur type de cheveux; elles utilisent un shampoing hydratant en pensant que cela va traiter leurs pointes fourchues, mais oublient qu’elles ont un cuir chevelu gras. Le shampoing leur alourdit donc les cheveux et elles se demandent pourquoi ils sont encore plus gras malgré l’achat d’un produit de qualité. Par conséquent, il est essentiel de reconnaître notre problématique pour pouvoir la régler. J’ai une petite préférence pour Parikart qui distribue les gammes de Kérastase, dont celle pour les blondes (j’en ai parlé juste ici).

Les règles non écrites

Voici maintenant mes points les plus importants. Mesdames, si vous voulez vous faire un gros changement sans avoir de formation ni d’expérience, de grâce, ne l’essayer pas sans avoir au moins parlé à votre coiffeuse auparavant. Il existe tellement de failles et de petits détails qui peuvent absolument tout changer dans votre transformation (ou dans l’abstinence à réaliser celle-ci). Il faut comprendre que personne ne pourra rattraper votre erreur si jamais cela se produit. Se couper une frange, raccourcir ses cheveux, passer de brune à blonde; sont quelques exemples de choses que l’on devrait laisser aux professionnelles. Par contre, si malgré toutes ces recommandations vous voulez quand même essayer, voici ce qu’il faudrait toujours faire:

  • Utiliser des produits professionnels;
  • Être supervisée par un membre de notre famille ( ou coloc si vous êtes chanceuse);
  • Celles qui sont confinées seules devraient essayer de contacter leur coiffeuse pour obtenir des conseils;
  • Regarder des tutoriels: plusieurs sont disponibles sur YouTube. Ils vous aideront grandement à éviter les erreurs fréquentes;
  •  Y penser quelques jours: ne surtout pas vouloir aller trop vite et le regretter. Il est préférable de ne pas agir impulsivement;
  • Ne pas tenter de couper les cheveux de son copain à moins qu’il soit prêt à se raser si la coupe n’est pas réussie. À mon avis, une coupe courte qui nécessite une transition avec un rasoir est une des techniques les plus difficiles pour quelqu’un qui ne l’a jamais fait. On peut trop facilement faire une coche (un trou) et ne plus pouvoir réparer.

En utilisant ces quelques bases, il est tout à fait possible de bien s’en tirer et d’être capable d’attendre sa coiffeuse pour éviter les désastres capillaires. On peut se dire qu’au final, on est toutes dans le même bateau… Pas de faux cils, de faux ongles et avec une grosse repousse; un retour au naturel qui fait parfois du bien!


Marisoleil Gagné

Globe-trotter, foodie et coiffeuse de profession, Marisoleil est la fille passionnée et curieuse qui a toujours une bonne adresse à référer . De nature plutôt nomade, elle a un grand besoin de bouger, découvrir , expérimenter. Cela l’a menée à pratiquer son métier sur des plateaux…

En savoir plus