conduite hivernale

Maîtriser la conduite hivernale

Winter is coming…

Récemment nous avons été invitées à vivre un week-end spécial avec Ford afin de mieux maîtriser l’hiver et bien sûr, la conduite hivernale.

D’entrée de jeu, une chose que l’on a apprise pendant ce week-end, c’est que les gens qui conduisent régulièrement dans des conditions hivernales sont de bien meilleurs conducteurs en général… Donc good for us, Québécois que nous sommes!

En même temps, on s’est rendues compte, que justement, parce que nous sommes nés au Québec et que l’hiver, on en a vu d’autres, on a probablement tendance à minimiser le danger que la saison peut représenter et à moins bien se préparer que quelqu’un pour qui ce serait sa première expérience. Lors de l’atelier avec Sylvain, l’expert Ford, on a même appris plusieurs choses très intéressantes et importantes pour notre sécurité durant la saison hivernale.

Voici les points majeurs à considérer pour optimiser sa conduite hivernale

1- Maîtriser la conduite hivernale: les pneus d’hiver

Notre expert de la conduite hivernale de Ford nous a affirmé que la première chose à ne JAMAIS négliger pour préparer son véhicule à la conduite hivernale, ce sont les pneus. On sait que la loi au Québec nous oblige désormais à mettre des pneus d’hiver le 15 décembre, mais savez-vous quel est vraiment le moment idéal pour les changer? Lorsque le sol gèle? Lorsqu’il commence à neiger? En fait, on a appris que les pneus d’hiver sont faits pour réagir de façon idéal dans des conditions de 7 degrés et moins! On devrait donc changer les pneus dès que la température baisse quotidiennement à 7 degrés. De plus, la chaussée réagit différemment par une période de grand froid et ce, même si elle est parfaitement sèche.
Astuce: plusieurs compagnies offrent désormais de venir changer vos pneus sur votre lieu de travail pour éviter de devoir prendre une journée de congé.

2- Maîtriser la conduite hivernale: le freinage

Une deuxième chose qu’on devrait JAMAIS négliger sur son véhicule (été comme hiver), ce sont les freins. Comme nous dit notre expert, il s’agit d’une pièce sur laquelle vous ne devez pas épargner. Du genre… issh, je vais changer mes freins plus tard, parce que j’ai envie d’aller au resto cette semaine… Euh c’est non. Mets tes priorité à la bonne place!
Les freins ABS sont un must parce que c’est ce qui aide le conducteur à garder le contrôle directionnel du véhicule en empêchant les roues de bloquer pendant un épisode de freinage intense. Aussi, saviez-vous que pomper les freins n’est pas une bonne technique à utiliser? Il s’agit en fait de la pire option pour effectuer un freinage sur une surface glacée. On doit laisser les freins ABS faire le travail. Une autre chose à éviter est de freiner dans les traces des autres, ce qui laisse moins de traction au véhicule. Lors de nos tests de freinage avec Ford, nous avons compris que la distance de freinage augmente de façon exponentielle avec la vitesse de conduite. Il est donc important de laisser un assez grand espace avec le véhicule situé à l’avant, surtout lorsque la chaussée n’est pas dégagée.

3- Maîtriser la conduite hivernale: les essuie-glaces

Un élément qui semble banal, qui n’est pas coûteux, mais qui peut tellement faire une différence: les bon vieux wipers (comme on dit en bon Québécois!). S’assurer d’avoir des essuie-glaces qui fonctionnent et bien sûr avoir assez de lave-glace dans le réservoir est un must pour la conduite hivernale.
Astuce par temps de pluie verglaçante: relever les essuie-glaces lorsque notre voiture est stationnée à l’extérieur. Ceci évitera de les abîmer lors du déglaçage et facilitera le tout.

4- Maîtriser la conduite hivernale: rester au chaud

On l’avoue, on est frileuses de nature. Étonnamment, notre expert nous recommande d’enlever son manteau d’hiver pour conduire. Ça nous permet de mieux positionner la ceinture et d’être plus à l’aise dans ses manoeuvres. Alors comment on reste au chaud? Évidemment grâce au chauffage, mais avouons qu’on aime les petits plus comme les bancs chauffants et… le volant chauffant! Trop pratique! De plus, plusieurs véhicules Ford sont équipés de zones climatiques, parce qu’on sait bien que chacun a ses propres exigences face au confort et certains sont plus frileux que d’autres.

5- Maîtriser la conduite hivernale: préparation de la voiture

Vive le démarreur à distance, mais restons écologiques tout de même!
Lorsqu’on laisse rouler le véhicule pour le réchauffer, il est super important de vérifier que le pot d’échappement n’est pas bouché par la neige ou la glace, car les gaz d’échappement pourraient rentrer dans le véhicule et il y aurait un risque de s’intoxiquer!
La meilleure chose à faire lorsque la voiture est démarrée est de mettre le dégivrage au maximum pour bien désambuer la voiture, puis de laisser le moteur se réchauffer un peu avant de prendre la route. Il faut évidemment prendre le temps de déneiger l’extérieur de la voiture; fenêtres, toit, lumières, rétroviseurs etc. Des gadgets qu’on aime: les miroirs et les essuie-glaces chauffants permettent d’avoir un véhicule prêt beaucoup plus rapidement.
Astuce: Notre expert nous a donné un super bon truc: tout simplement allumer les lumières 10 secondes avant d’essayer de démarrer la voiture. L’électricité qui circule active la réaction chimique dans le véhicule sans beaucoup d’effort et le démarrage du moteur est par conséquent facilité. Avouez que vous ne saviez ps ça, ein!

6- Maîtriser la conduite hivernale: le kit de survie parfait

Vous devez être prêts à tout! Voici ce que devrait contenir votre kit de survie à laisser en tout temps dans la voiture!
conduite hivernale kit de survie– Balai pour déblayer la neige et gratter le givre
– Pelle pour se sortir d’un banc de neige en cas de tempête
– Gants (on appelle bien cela un coffre à gants non?)
– Couverture pratique en cas de panne
– Bidon de lave-glace supplémentaire. Ne pas se restreindre de l’utiliser si votre visibilité est réduite!
– Outil pour mesurer la pression des pneus
– Cables à booster (On ne sait jamais!)
– Mini cône orange et feux de détresse (La sécurité avant tout!)
– Chandelles, briquet, allumettes
– Lunettes de soleil car le soleil qui réfléchit sur la neige peut être très aveuglant

 

7- Maîtriser la conduite hivernale: conduire comme un AS malgré les conditions

Notre expert nous faisait réaliser que lorsque beaucoup de personnes sont stressées, elles serrent le volant alors qu’au contraire, en situation de conduite difficile, il faudrait conduire le plus délicatement possible. Une conduite douce est donc de mise tant au niveau du volant, que de l’accélération et du frein. Il faut éviter à tout prix les mouvements brusques. Une autre chose à éviter: freiner et tourner en même temps. En cas de perte de contrôle, la principale action est de diriger son regard vers l’endroit où l’on veut se diriger. Ça semble banal, mais la plupart des gens auront le réflexe de regarder vers l’endroit qu’ils ont peur d’atteindre: un lampadaire par exemple ou encore les voitures prises dans un carambolage. Finalement, n’oublions pas la prudence par temps froid, même s’il n’y a pas de neige ou de verglas au sol. Il se peut également qu’il y ait de la glace noire, une surface qui n’est pas toujours visible.
Astuce: ce ne sont pas des rumeurs, on ne devrait jamais conduire avec un réservoir d’essence presque vide. Alors, n’oubliez pas de faire régulièrement le plein!

8- Maîtriser la conduite hivernale: quel est le type de véhicule le mieux adapté à l’hiver?

Premier fait à considérer: plusieurs compagnies de voiture conçoivent leur véhicule en Amérique donc assurément en mettant l’hiver au centre de leurs préoccupations. Outre tous les gadgets dont sont équipés les véhicule de nos jours et qui facilitent le confort et la conduite hivernale, on s’entend que les véhicules de type traction intégrale ont souvent la cote. Effectivement, la traction intégrale est plus performante au niveau de l’accélération et est plus difficile à déstabiliser en situation de virage, MAIS tous les véhicules sont égaux au niveau du freinage! Pensez-y! Beeeeeep! Il est également vrai de croire qu’il est plus difficile de conduire l’hiver avec une voiture à traction propulsion, quoi que cette traction peut vous être utile dans les côtes.

Nous espérons sincèrement que vous prendrez en considération ces aspects pour une conduite hivernale plus sécuritaire et agréable! Bonne maîtrise de l’hiver!

 


Marie-Janelle Larivée

Marie-Janelle est la fondatrice et rédactrice en chef de Blog and The City. Foodie, wino et fashionista à ses heures, girly souvent, elle est la geek branchée qui gagne à être connue. Elle a étudié le cinéma, la photographie ainsi que les communications profil médias interactifs et…

En savoir plus


Stéphanie Larocque

Stéphanie est responsable des relations publiques et blogueuse pour Blog and the City. Elle a un côté un peu princesse et elle aime les choses « fancy », surtout les boucles. Malgré ce que les gens ont tendance à croire, elle a-d-o-r-e manger, elle est vraiment sans fond et a…

En savoir plus